Prick

Printemps 65 — extrait de Basketball Diaries

Je suis vautré sur le divan en train de mater Superman à la télé après le dîner et ma mère est en train de regarder le courrier de la journée : Life, une lettre du syndicat des barmans, The Catholic News (pourquoi est-ce qu’ils s’obstinent à envoyer leur torchon chez nous, je n’en ai aucune idée. On n’a jamais voulu donner un rond à la petite grenouille qui vient encaisser le fric des abonnements. Je suppose qu’ils l’envoient par principe à tous les gens qui portent un nom irlandais), une facture de chez Macy’s, et, comme ma vieille s’empresse de me le signaler, une lettre du proviseur de mon bahut, Mr Bluster.
Elle l’ouvre comme une furie… un mot assez court : « Jim est devenu pour nous une énigme permanente, comme vous avez peut-être pu vous en rendre compte avec le bulletin de notes que vous avez reçu la semaine dernière. Pourriez-vous, s’il vous plaît, venir à la réunion de parents d’élèves qui se tient la semaine prochaine (la date, bla-bla, boissons fraîches), les professeurs de Jim et moi-même serions désireux de vous voir à ce sujet.»
Elle me fusille du regard aussitôt : « Qu’est-ce qui est arrivé au bulletin, la semaine dernière ?»(…)

Jim Carroll

voir l’estampe